Comment négocier les meilleurs taux de crédit en 2018 ?

rachat crédit

L’investissement dans la pierre est l’un des plus sollicités par les ménages en raison de sa grande fiabilité. Pour acquérir un bien immobilier, que ce soit pour de l’investissement locatif ou de la résidence principale, un particulier a généralement recours à l’emprunt bancaire.

Si les taux de crédit se sont naturellement montrés attractifs en 2018, il existe cependant des subtilités à maîtriser pour parvenir à négocier le meilleur taux de crédit possible.

Consultez plusieurs établissements

Bien que vous soyez déjà client d’un établissement dans lequel vous détenez vos comptes bancaires, il n’est nullement prohibé de faire jouer la concurrence au moment de contracter un crédit.

En effet, toutes les banques n’appliquent pas les mêmes taux et conditions de prêt. Certains établissements tendent à octroyer des taux de crédit avantageux dans l’optique de se forger une clientèle nouvelle.

Il est néanmoins recommandé de commencer par consulter votre banque afin d’avoir une proposition de crédit que vous pourrez comparer aux propositions ultérieures. En effet, votre conseiller détient une bonne connaissance de votre profil investisseur. Il vous fera donc une offre adaptée à vos possibilités d’emprunt. Suite à ce premier rendez-vous, vous bénéficiez d’un délai de 10 jours pour accepter ou refuser l’offre de votre banquier. Cela vous laisse le temps de consultez la concurrence (banques, organismes de crédit).

Le choix le plus important qui se présentera à vous, outre l’acceptation du taux proposé, concernera la nature du taux. Ce dernier peut, en effet, être “fixe”, “révisable” ou encore “capé”. La meilleure façon de savoir quel type de taux vous convient le mieux est de réaliser des simulations avec les conseillers qui vous recevront.

Dans cette quête de l’établissement idéal, pensez aux banques en ligne (Hello Bank, Monabanq, Boursorama, etc) : elles proposent des outils vous permettant de comparer vous-même le montant des crédits proposés.

L’accompagnement par un courtier

courtier crédit

Il est possible que vous manquiez de temps pour comparer vous-même les offres du marché en matière de crédit. Dans ce cas, il vous est conseillé de recourir aux services d’un courtier.

Le courtier en crédit, comme c’est le cas de Cafpi, d’Empruntis ou encore de Meilleur Taux, est un professionnel missionné pour vous obtenir le taux de crédit le plus profitable. En France, ce métier est réglementé par le code monétaire et financier. Dans ce cadre, les courtiers en crédits sont tenus par l’obligation de délivrer un conseil à leur clientèle, ce qui va bien au-delà de l’obligation de “mise en garde” qui concerne les vendeurs des banques.

Le rôle de votre courtier en crédit sera donc de comparer, pour votre compte, les offres des banques en matière de crédit. En tant que professionnel du financement, il pourra faire jouer son expertise du marché ainsi que son expérience pour vous décrocher un taux de crédit avantageux.

Sachez que si vous faites appel à un courtier en crédit, vous devrez peut-être vous acquitter de frais de courtage. Ces derniers équivalent généralement à 1% du montant emprunté. Cependant, il est plutôt courant que ce soit la banque qui commissionne le courtier. De plus, un courtier en crédit peut aisément négocier une suppression de vos frais de dossier auprès de l’établissement bancaire, ce qui vous permet de relativiser ses honoraires.

Il existe également des courtiers immobiliers, qui, contrairement aux courtiers en crédits interviennent à toutes les étapes d’achat d’un bien. En cela, ils sont plus polyvalents que leurs homologues :

  • audit des besoins immobiliers,
  • choix du financement,
  • signature du contrat,
  • remise des clés,
  • gestion locative.

Les courtiers immobiliers sont des experts des marchés immobiliers locaux et ont l’avantage de travailler en toute indépendance vis-à-vis des promoteurs immobiliers. Cela vous permet d’avoir une vision d’ensemble de l’offre disponible sur le marché immobilier. De plus, les services des courtiers immobiliers sont généralement offerts grâce à des accords passés avec les constructeurs. Autrement dit, vous n’aurez pas à rémunérer un courtier en immobilier.

En France, c’est la loi n°70-9 du 2 janvier 1970 relative aux conditions d’exercice des activités et des opérations qui portent sur les immeubles et les fonds de commerce, dite “loi Hoguet” qui encadre la profession de courtier immobilier.

placement immobilier

Exemple en région

Nantes

Dans la capitale des Pays de la Loire, qui a connu en 2017 une année record en matière d’immobilier, plusieurs courtiers se positionnent sur le marché du conseil, à l’instar de Nantes IMMO9.

Membre de la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM), Nantes IMMO9 est solidement ancré dans le paysage du courtage immobilier. Les courtiers nantais présentent une compréhension fine ainsi qu’une vision critique de l’échelle locale. En cela, ils se singularisent par rapport aux plateformes d’envergure nationale.

Actuellement, un courtier immobilier devrait être en mesure de négocier pour vous des taux de crédit sur 20 ans compris entre 1.25% et 1.55%, hors assurance.

Toulouse

Pour ce qui est des taux de crédit dans le Sud-Ouest, votre courtier en crédit ou immobilier sera, début 2018, en capacité de vous présenter des taux inclus entre 1.25% et 1.53% sur 20 ans, hors assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.