Épargne pour enfants : tout ce qu’il faut savoir

Epargne enfant

De plus en plus de parents souhaitent ouvrir un compte bancaire ou un livret pour leurs enfants afin de mieux préparer leur avenir. Il s’agit d’une opération intéressante. Cependant, il existe un certain nombre de choses qu’il faut savoir à ce sujet.

Épargne pour enfants : que des avantages

Tous les parents le savent, il n’y a rien de mieux que de constituer une épargne pour les enfants. Déjà, c’est une manière idéale de se prémunir des aléas de la vie. Par exemple, cela peut constituer des fonds si jamais les enfants venaient à devenir orphelins ou que les parents en arrivaient à perdre leur travail.

D’un autre côté, l’épargne pour enfants est particulièrement avantageuse sur le plan financier. Il faut savoir que plus une épargne dure dans le temps, plus elle rapporte gros. Si une épargne est donc souscrire au nom d’un enfant à sa naissance, il y a fort à parier que la cagnotte sera conséquente 20 ou 25 ans après.

Epargne enfant

Quels documents fournir pour ouvrir un compte épargne pour enfant ?

Pour ouvrir un compte bancaire à votre enfant, il vous suffira de vous rendre en agence muni d’une pièce d’identité, ainsi que d’un extrait d’acte de naissance de l’enfant.

Les procédures sont très simples. En revanche, il faut savoir que seuls les parents peuvent ouvrir un compte bancaire à un enfant mineur.

Si l’enfant a moins de 12 ans, vous pourrez lui ouvrir un Livret A ou encore un livret épargne classique. À partir de ses 12 ans, il aura le droit de posséder un livret Jeune. Dès le moment où il atteint l’âge de 16 ans, votre enfant pourra désormais posséder un compte courant avec chéquier.

Epargne enfant

Responsabiliser l’enfant, mais se porter garant tout de même

Le fait de mettre un compte épargne aux mains d’un enfant mineur permet de le responsabiliser et d’apprendre à gérer son argent. Pour autant, les parents ne sont pas démis de leurs responsabilités envers l’enfant. En effet, ils sont responsables des mouvements financiers sur le compte, ainsi que des dettes souscrites par l’enfant tant qu’il est encore mineur.

Par exemple, les parents ou le tuteur peuvent faire opposition explicite au fait que l’enfant fasse seul de l’argent sur son livret d’épargne. Ce peut être le cas lorsque ce dernier est extrêmement dépensier et qu’il doit apprendre à mieux gérer ses finances.

Epargne enfant

Comparez les offres des diverses banques

Au moment d’ouvrir un compte épargne pour votre enfant, la plus grande erreur que vous puissiez faire, c’est de vous précipiter et de signer avec le premier établissement financier venu.

En effet, vous avez tout à gagner à comparer les offres que les banques vous font. Non seulement vous pourrez vous pencher sur la rémunération du compte épargne, mais aussi vérifier les conditions diverses qui peuvent rendre une offre plus ou moins intéressante.

Ne signez pas tant que vous n’aurez pas réalisé un devis comparatif de ces offres, tant que vous n’aurez pas la certitude d’avoir choisi la meilleure proposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.